Livraison Offerte Aujourd'hui (France Métropolitaine)

Feuille de Papaye

“Que ton aliment soit ton médicament” disait Hyppocrate, le père de la médecine. Quand, qui plus est, ce médicament peut se trouver dans un fruit exotique comme la papaye, alors être en pleine santé est d’autant plus agréable ! Zoom sur la feuille de papaye, un allié précieux pour notre bien-être...

Présentation générale de la feuille de papaye

La papaye, également appelée melon des tropiques, provient comme chacun le sait du papayer ou carica papaya. Cet arbre fruitier à feuillage persistant originaire du Mexique pousse dans des régions du globe tropicales où se mêlent chaleur et humidité, toutes deux propices à sa croissance.

Cet arbuste, qui peut atteindre des hauteurs allant de 3 à 7 m de haut, a une durée de vie assez courte, de 3 à 5 ans, mais tout au long de laquelle il produit de manière intense. 

Ces feuilles sont rassemblées au sommet du tronc et ressemblent à celles du figuier, avec une face vert clair et l’autre plutôt blanchâtre. Le papayer produit des fleurs mâles et des fleurs femelles.

Son fruit, la papaye, se compose d’une pulpe orangée parsemée en son centre de graines noirâtres. La papaye se consomme fraîche lorsqu’elle a atteint sa maturité.

Le saviez-vous ? 

Les usages de la papaye sont nombreux et ne s’arrêtent pas à la consommation du fruit mûr frais ! La papaye encore verte peut être mangée râpée ou saisie à la poêle, comme un légume.

Ses jeunes feuilles quant à elles, se cuisinent comme des épinards. Enfin les graines noires de la papaye, à la saveur épicée, peuvent être moulues pour remplacer le poivre.

Insolite !

L’homme a développé des variétés de papaye hybrides, car la papaye sauvage s’avère désagréable à consommer en raison de… son odeur nauséabonde !

La feuille de papaye dont nous parlons ici, mais aussi tout le fruit, contient un enzyme protéolytique : la papaïne, qui est l’objet principal de son intérêt pour la santé.

Composition et propriétés médicinales de la feuille de papaye

Comme évoqué précédemment, le composant principal de la feuille de papaye est la papaïne, un enzyme protéolytique. 

Un enzyme protéolytique est un enzyme produit naturellement par le pancréas (comme par exemple la trypsine et la chymotrypsine, principaux enzymes protéolytiques) et essentiel à la bonne digestion des protéines.

La papaïne renferme un enzyme de même nature qui recèle de multiples vertus.

La papaïne serait efficace contre les troubles digestifs en tout genre. On l’utilise traditionnellement en cas d’infection, de maux d’estomac ou d’acidité gastrique par exemple. Mais cet enzyme protègerait l’ensemble de l’appareil digestif, de la bouche jusqu’au côlon. 

De même, en optimisant le métabolisme et l’assimilation des protéines, la papaïne évite la production excessive d’acidité dans les intestins. Par conséquent, elle pourrait contribuer à mieux digérer le gluten (la protéine du blé).

Dans le cadre des troubles digestifs, la feuille de papaye et la papaïne auraient également des usages laxatif, vermifuge, purgatif et anti ballonnements.

La feuille de papaye regorge d’antioxydants, et participerait ainsi activement à protéger le corps des radicaux libres à l’origine du vieillissement et de la dégradation des cellules. L’association des propriétés digestives de l’enzyme protéolytiques et de l’action anti oxydante de la papaïne en fait un composant intéressant pour protéger l’organisme du cancer du côlon particulièrement, mais aussi pour réduire les effets indésirables des radiothérapies de traitement de ces mêmes cancers.

En effet, les radiothérapies du cancer sont des traitements lourds qui provoquent dans la très grande majorité des cas des effets secondaires non négligeables : érythème cutané, réactions inflammatoires, maux de tête, nausées, vomissements, douleurs au niveau de l’oesophage... autant de conséquences qui pourraient être allégées par une complémentation en papaïne.

Enfin, la papaïne contenue dans la feuille de papaye et dans le fruit agirait positivement sur les blessures diverses, les oedèmes et les phénomènes inflammatoires. Elle permettrait de soulager les douleurs et de dissoudre les tissus nécrosés. Traditionnellement d’ailleurs, la feuille de papaye est utilisée en application directe sur la peau pour traiter les piqûres d’insectes ou les plaies.

Des études scientifiques encourageantes

Plusieurs études scientifiques aux résultats encourageants viennent confirmer les vertus de la papaïne.

La papaïne est habituellement étudiée en association avec d’autres enzymes protéolytiques, comme la bromélaïne issue de l’ananas ou la trypsine par exemple. 

Une étude a observé les effets de ces enzymes sur 30 patients atteints de syndrome cervical. Bien que l’effet positif se soit avéré limité, il n’en reste pas moins significatif selon les données recueillies. Les patients ont effectivement vu leurs douleurs soulagées, ainsi qu’une hausse significative de leur taux de leucocytes et de lymphocytes. (1) (2)

Dans le cadre des études concernant les effets de la papaïne et des enzymes protéolytiques en cas de cancer, là encore c’est plutôt une association d’enzymes protéolytiques qui a été étudié, à de nombreuses reprises cependant. (3) (4)

L’une de ces études, réalisée en Inde et portant sur 220 patients atteints de cancer, a montré qu’un complément composé de plusieurs enzymes protéolytiques, dont la papaïne en plus grande quantité, c’est à dire à hauteur de 100 mg, a participé de manière significative à réduire les effets secondaires des traitements en radiothérapie. (5)(6)

Enfin, notons des études in vitro venant montrer les effets bénéfiques de la papaïne sur les oedèmes et blessures. Les enzymes protéolytiques auraient pour effet d’augmenter la réaction des cellules face aux attaques et de renforcer leur régénération ainsi que la réaction immunitaire de l’organisme. (7)

Utilisation et posologie de la feuille de papaye

On trouve la plupart du temps la papaïne sous forme de combinaison de plusieurs enzymes protéolytiques. Bien que la plupart des compléments disponibles sur le marché soient présentés sous forme de comprimés, on peut également trouver la papaïne en solution buvable ou en sirop. 

Etant donné la multitude de compléments et leurs différentes composition, il est conseillé de se reporter à la notice d’utilisation plutôt que d’opter pour une posologie d’ordre général.

Contre-indications et effets secondaires de la feuille de papaye

Certaines études ont relevé de potentiels effets abortifs de la papaïne. Par conséquent ce complément est déconseillé aux femmes enceintes. 

En cas d’ingestion excessive, on peut observer des cas d’irritation de l’oesophage dans de rares cas.

Enfin, les personnes allergiques au latex pourraient rencontrer un risque d’allergie à la feuille de papaye plus élevé que la moyenne.

Il peut aussi être important de savoir que les effets de la papaïne peuvent venir s’ajouter à ceux des traitements anticoagulants.

La feuille de papaye, un complément vertueux

L’usage traditionnel de la feuille de papaye est en passe d’être largement confirmé par les résultats de la recherche scientifique. Les effets de la papaïne semblent constituer un atout sûr pour le système digestif mais aussi pour soulager de multiples autres maux.

  1. Tilscher H, Keusch R, Neumann K. [Results of a double-blind, randomized comparative study of Wobenzym-placebo in patients with cervical syndrome].
  2. Hoernecke R, Doenicke A. [Perioperative enzyme therapy. A significant supplement to postoperative pain therapy?] Anaesthesist. 1993 Dec;42(12):856-61.
  3. Zanker KS. The use of systemic enzyme therapy in oncology. Cancer Chemother Pharmacol. 2001 Jul;47 Suppl:S1-3. No abstract available.
  4. Hubarieva HO, Kindzel's'kyi LP, et al. [Systemic enzymotherapy as a method of prophylaxis of postradiation complications in oncological patients] Lik Sprava. 2000 Oct-Dec;(7-8):94-100. Ukrainian.
  5. Dale PS, Tamhankar CP, et al. Co-medication with hydrolytic enzymes in radiation therapy of uterine cervix: evidence of the reduction of acute side effects. Cancer Chemother Pharmacol. 2001 Jul;47 Suppl:S29-34.
  6. Gujral MS, Patnaik PM, et al. Efficacy of hydrolytic enzymes in preventing radiation therapy-induced side effects in patients with head and neck cancers. Cancer Chemother Pharmacol. 2001 Jul;47 Suppl:S23-8
  7. Zavadova E, Desser L, Mohr T. Stimulation of reactive oxygen species production and cytotoxicity in human neutrophils in vitro and after oral administration of a polyenzyme preparation. Cancer Biother. 1995 Summer;10(2):147-52