Livraison Offerte Aujourd'hui (France Métropolitaine)

Fragon petit houx

Vous l’avez très certainement déjà rencontré lors de vos balades en forêt, en le confondant peut-être avec le joli houx de la saison de Noël... Le fragon petit houx ou faux houx n’est pas seulement décoratif (bien que très piquant !), il contient des substances bénéfiques pour certaines affections qui peuvent d’ailleurs empirer avec l’arrivée de la chaleur. Continuez votre lecture pour découvrir comment le fragon petit houx peut vous aider...

Présentation générale du fragon petit houx

Le fragon petit houx, ou tout simplement petit houx, de nom scientifique ruscus aculeatus, est un arbuste de la famille des asparagaceae aimant les zones au climat tempéré.

Traditionnellement on connaît cet arbuste sous les noms de fragonnette, fragon piquant, voire même d’épine de rat ! Il ne dépasse pas les 1 mètre de hauteur et se compose d’un rhizome très ramifié et de rameaux aplatis qui font penser à des feuilles (mais qui n’en sont en réalité pas, étonnant n’est-ce-pas ?!).

Le fragon petit houx offre de petites fleurs verdâtres (les avez-vous déjà vu ?) se transformant en baies rouges tout à fait reconnaissables, qui font sa ressemblance avec le houx véritable.

Surprenant...

Les jeunes pousses de fragon petit houx sont comestibles ! Elles se consomment crues ou cuites, de la même manière que les asperges sauvages. Par contre les baies rouges sont toxiques !

Le saviez-vous ?

Le fragon petit houx est tellement piquant qu’il servait dans l’ancien temps de balai rustique. Il suffisait d’en attacher plusieurs branches entre elles pour disposer d’un ustensile de ménage bien efficace. Il pouvait d’ailleurs aussi servir comme hérisson, pour ramoner les conduits de cheminées !

Composition et propriétés médicinales du fragon petit houx

On retrouve dans notre fragonnette 3 composants essentiels : les saponosides, la ruscogénine et le nitrate de potassium.

Le fragon petit houx est reconnu comme étant un puissant veinotonique naturel qui stimule les vaisseaux sanguins, les tonifient et favorise ainsi une meilleure circulation du sang, mais également une meilleure circulation de l’eau dans les tissus.

En plus de cela, l’arbuste a pour propriété de neutraliser les effets de l’élastase, une enzyme qui dégrade la souplesse des veines. Globalement, le fragon petit houx va être efficace pour faciliter le retour veineux, mais aussi pour traiter les affections telles que phlébites et maladies veineuses et capillaires.

Directement en lien avec ses propriétés veinotoniques, le fragon petit houx renforce la paroi des vaisseaux sanguins. En les rendant moins imperméables, il participe à limiter le passage des toxines dans les zones où le drainage est plus difficile, et permet de réduire les oedèmes.

Le fragon petit houx est, bien entendu, connu également pour son effet positif sur les crises d’hémorroïdes. Son usage est d’ailleurs reconnu par la commission de santé allemande, comme traitement de soutien mais aussi de fond des hémorroïdes.

Enfin, le rhizome du fragon est réputé pour avoir des propriétés diurétiques.

Les études scientifiques sur la fragon petit houx

La plante bénéficie d’un nombre peu élevé d’études cliniques. Par contre les études effectuées sur les effets du fragon petit houx s’avèrent fiables de par les protocoles mis en place et le nombre de sujets participants.

Une étude ayant duré 6 mois a observé les effets d’une supplémentation quotidienne de ruscus aculeatus sur 110 femmes souffrant d’insuffisance veineuse chronique. Les résultats ont montré une nette amélioration de l’état global, et bien évidemment de la circulation (1) (2).

Une méta-analyse de plusieurs essais cliniques a quant à elle pu faire la synthèse de résultats portant sur plus de 10 000 sujets en totalité, tous souffrant d’insuffisance veineuse chronique.

Pour chacun des groupes ayant pris une dose quotidienne de fragon petit houx, les observations ont montré une réduction significative de la sévérité des symptômes tels que jambes lourdes, fatigue, crampes, impatiences, varices et oedèmes... (3).

D’autres études se sont axées sur les effets du fragon petit houx sur les crises d’hémorroïdes. Citons notamment un essai clinique sur 124 personnes souffrant d’hémorroïdes qui, après 7 jours de supplémentation en fragon petit houx ont constaté une nette amélioration et un soulagement de leurs symptômes (4) (5).

D’autres études portant sur des patients atteints de diabète de type II ont aussi montré qu’après 3 mois avec une dose de 70 mg de fragon petit houx par jour, les patients bénéficiaient d’une nette amélioration du métabolisme du glucose mais aussi du métabolisme des lipides, avec une baisse du cholestérol total de 9,4%.

Les chercheurs ont même observé une amélioration significative de l'acuité visuelle chez les personnes souffrant de rétinopathie, qui est un des effets secondaires du diabète de type 2 (6).

Posologie, contre-indications et effets secondaires du fragon petit houx

On retrouve le fragon petit houx sous forme de pommade, de gélules ou de teinture mère.

En gélules, prendre 1 comprimé le matin et le soir pendant 4 semaines. La teinture mère s’utilise quant à elle à raison de 50 à 150 gouttes par jour, mélangées dans un verre d’eau, en cure de 3 à 4 semaines également.

La pommade pourra être appliquée localement pour compléter le traitement.

Il n’existe pas d’effets secondaires ou de contre-indications reconnues, cependant il est recommandé de ne pas dépasser les 4 semaines de cure. Celle-ci pourra être renouvelée après une pause de plusieurs semaines.

En conclusion…

N’hésitez pas à équiper votre armoire à pharmacie d’extrait de fragon petit houx si vous souffrez d’insuffisance veineuse, d’hémorroïde ou même de diabète. En cure de 4 semaine, cette plante vous fera le plus grand bien. Et pour en potentialiser les effets, vous pouvez l’associer à la vigne rouge, le cyprès ou encore le marron d’Inde.

  1. Arzneimittelforschung. 2002;52(4):243-50. Efficacy and safety of a Butcher's broom preparation (Ruscus aculeatus L. extract) compared to placebo in patients suffering from chronic venous insufficiency. Vanscheidt W1, Jost V, Wolna P, Lücker PW, Müller A, Theurer C, Patz B, Grützner KI.
  2. Gen Pharmacol. 1983;14(1):103-6. Effect of Ruscus aculeatus on isolated canine cutaneous veins. Marcelon G, Verbeuren TJ, Lauressergues H, Vanhoutte PM.
  3. Int Angiol. 2003 Sep;22(3):250-62. Meta-analysis of clinical trials of Cyclo 3 Fort in the treatment of chronic venous insufficiency. Boyle P1, Diehm C, Robertson C.
  4. Botanical Treatments for Hemorrhoids December 2005Alternative and Complementary Therapies 11(6):285-289 DOI: 10.1089/act.2005.11.285
  5. Altern Med Rev. 2001 Apr;6(2):126-40.Hemorrhoids and varicose veins: a review of treatment options. MacKay D1.
  6. Clinical Effect of Buckwheat Herb, Ruscus Extract and Troxerutin on Retinopathy and Lipids in Diabetic Patients B. Archimowicz‐Cyryłowska  B. Adamek  M. Droździk  L. Samochowiec  J. Wójcicki