Livraison Offerte Aujourd'hui (France Métropolitaine)

Pépins de Pamplemousse

Nous connaissons tous l’histoire de la tarte tatin, dessert délicieusement réputé né d’une erreur de la cuisinière. De nombreuses découvertes sont le fruit du hasard, d’erreurs de manipulations ou de soucis techniques ouvrant des voies insoupçonnées. C’est un peu le cas de l’extrait de pépin de pamplemousse, issu de l’observation du compost d’un physicien jardinier bien inspiré…

Présentation générale du pépin de pamplemousse

L’extrait de pépin de pamplemousse ou EPP est un extrait naturel de citrus paradisii produit à partir des pépins et de la pulpe du pamplemousse. C’est en 1980 que le physicien immunologiste serbe Jacob Harich se rend compte, par pur hasard, que les pépins des pamplemousses qu’il avait déposé dans son compost ne pourrissaient pas, contrairement aux autres graines.

C’est ainsi qu’il commença à travailler sur les propriétés médicinales des pépins de pamplemousse, pour en arriver à l’extrait que nous connaissons aujourd’hui.

Comment est fabriqué l’extrait de pépin de pamplemousse ?

Tout d’abord les pépins ainsi que la pulpe du pamplemousse sont séchés et broyés pour être réduits en poudre. Cette poudre est ensuite dissoute dans l’eau puis distillée pour en retirer les fibres et la pectine. Le distillat obtenu passe en phase de séchage, jusqu’à obtention d’une poudre au principe actif concentré.

On ajoute de la glycérine à ce concentré en les chauffant pour obtenir un mélange homogène, puis on ajoute parfois de la vitamine C. Le mélange final est ensuite chauffé sous haute pression en présence de catalyseurs naturels, puis refroidi, filtré et traité aux UV. 

Composition et propriétés médicinale de l’extrait de pépin de pamplemousse

L’extrait de pépin de pamplemousse est très riche en flavonoïdes, des composés aux propriétés antioxydantes très puissantes. En tant qu’antioxydants, les flavonoïdes agissent en luttant contre le stress oxydatif lié aux radicaux libres, aux pollutions diverses, aux métaux lourds etc.. qui favorisent tous le vieillissement prématuré de l’organisme.

Les antioxydants préviennent les risques de maladies cardio-vasculaires, réduisent les risques de cancer, boostent le système immunitaire et contribuent à ralentir le vieillissement des cellules.

La vitamine C est également très présente dans l’extrait de pépin de pamplemousse. Élément essentiel au bon fonctionnement du métabolisme, la vitamine C participe à un système immunitaire fort, au métabolisme du fer, à la synthèse du collagène qui améliore la résistance des tissus, ainsi qu’à la synthèse des globules rouges (pour en savoir plus sur la vitamine C, consultez notre article dédié ici).

On trouve dans l’EPP du tocophérol, une des huit molécules organiques composant la vitamine E. Outre son rôle antioxydant qui vient renforcer l’action des flavonoïdes, le tocophérol permet une fixation optimale des minéraux comme le calcium, le fer et le magnésium. Il a aussi une action hypocholestérolémiante et immunostimulante. 

L’extrait de pépin de pamplemousse est connu pour avoir un spectre d’action très large. En effet, on lui connait des propriétés intéressantes pour soigner les troubles digestifs, les infections de la sphère ORL, les infections urinaires ou de l’appareil génital, mais aussi les problèmes de peau comme l’acné, les infections buccales comme les aphtes, les gingivites ou encore l’herpès, et le phénomène de fatigue chronique.

Que dit la science sur l’extrait de pépin de pamplemousse ?

En 2004, une étude a examiné l’efficacité de l’extrait de pépin de pamplemousse sur une vingtaine de bactéries et une dizaine de champignons. Les résultats ont clairement confirmé les propriétés antimicrobiennes et antibactériennes de l’EPP (1).

D’autres études ont traité les effets anti cancer de l’extrait de pépin de pamplemousse. L’une d’elles a montré que les limonoïdes présents dans l’EPP inhibent le développement des cellules cancéreuses de manière très significative (30 à 50% selon les cas et dosages) (2).

Une autre étude portant sur le même thème a montré que l’extrait de pépin de pamplemousse est très efficace pour éviter la résistance aux traitements chez les patients atteints de leucémie ou de cancer du côlon. Ainsi l’utilisation d’EPP renforce l’efficacité des traitements de chimiothérapie (3).

D’autres recherches ont permis de mettre en évidence les effets de l’extrait de pamplemousse sur le métabolisme du cholestérol. La consommation d’EPP altère le métabolisme du cholestérol et réduit l’activité néfaste du cholestérol sur les cellules, améliorant ainsi l’équilibre global (4).

Enfin, mentionnons une étude sur les effets de l’extrait de pépin de pamplemousse sur le métabolisme du glucose. Cette étude sur l’animal a permis de mettre à jour le fait que la consommation d’EPP entraîne la diminution du taux de glucose dans le sang, mais aussi la baisse des taux d’insuline et de triglycérides.

Cette action a eu pour effet de faire baisser le poids des souris testées (5). La recherche sur l’homme vient confirmer ces effets. Pendant 12 semaines, un groupe de 91 personnes souffrant d’obésité et d’un syndrome métabolique ont reçu soit des doses de placebo, soit des doses de pamplemousse. Les résultats ont montré une perte de poids significative chez les personnes ayant consommé le pamplemousse, ainsi qu'une baisse du syndrome métabolique et une amélioration de la résistance à l’insuline (6).

Posologie de l’extrait de pépin de pamplemousse

L’EPP peut être pris en usage interne et en usage externe. On peut l’appliquer directement sur le visage en cas d’acné ou de problème de peau, mais aussi sur les muqueuses ou bien directement dans l’oreille en cas d’infection (à raison de quelques gouttes). L’extrait peut également être dilué dans un peu d’huile végétale pour faciliter son application.

En interne, on peut mélanger 6 à 20 gouttes d’EPP dans un verre d’eau, 3 fois par jour. 

Effets secondaires et contre-indications de l’EPP

On ne connaît aucun effet secondaire à l’utilisation de l’extrait de pépin de pamplemousse. Par contre, il contient des furanocoumarines qui peuvent inhiber l’action de certains médicaments.

L’extrait de pépin de pamplemousse est donc à éviter lorsqu’on prend des hypocholestérolémiants, certains traitements anti-infectieux, anti cancer, immunosuppresseurs, ainsi que certains médicaments liés aux troubles du système nerveux central.

L’extrait de pépin de pamplemousse, composant essentiel de votre pharmacie naturelle

En effet, l’extrait de pépin de pamplemousse semble avoir toute sa place dans une trousse à pharmacie naturelle, avec son spectre d’action très large et sa facilité d’utilisation. Attention toutefois lors de l’achat d’EPP !

Optez pour un extrait naturel et non de synthèse. De même, certains fabricants ajoutent des additifs alimentaires dans leur extrait, comme le chlorure de benzethonium ou le chlorure d’ammonium. Ces molécules sont controversées car elles sont nocives pour l’organisme et très puissantes. Leur présence dans l’EPP peut signifier un extrait peu efficace, de moindre qualité ou à trop faible concentration.

Une concentration minimale de 400 mg de bioflavonoïdes est recommandée.

  1. Acta Pharm. 2004 Sep;54(3):243-50. Antimicrobial activity of grapefruit seed and pulp ethanolic extract. Cvetnić Z1, Vladimir-Knezević S.
  2. Eur J Pharmacol. 2010 Jan 25;626(2-3):139-45. doi: 10.1016/j.ejphar.2009.09.040. Epub 2009 Sep 24. Inhibition of P-glycoprotein activity by limonin and other secondary metabolites from Citrus species in human colon and leukaemia cell lines. El-Readi MZ1, Hamdan D, Farrag N, El-Shazly A, Wink M.
  3. Further studies on the anticancer activity of citrus limonoids. J Agric Food Chem 2004; 52(15):4908-12
  4. Red Grape Juice Polyphenols Alter Cholesterol Homeostasis and Increase LDL-Receptor Activity in Human Cells In Vitro1,2 Alberto Dávalos, Carlos Fernández-Hernando, Francisca Cerrato, Javier Martínez-Botas, Diego Gómez-Coronado, Carmen Gómez-Cordovés, Miguel A. Lasunción Author Notes The Journal of Nutrition, Volume 136, Issue 7, 1 July 2006, Pages 1766–1773
  5. Consumption of Clarified Grapefruit Juice Ameliorates High-Fat Diet Induced Insulin Resistance and Weight Gain in Mice Rostislav Chudnovskiy, Airlia Thompson, [...], and Andreas Stahl
  6. J Med Food. 2006 Spring;9(1):49-54. The effects of grapefruit on weight and insulin resistance: relationship to the metabolic syndrome. Fujioka K1, Greenway F, Sheard J, Ying Y.