Frais de ports offerts à partir de 70€ de commande

Rutine

On ne le répète jamais assez, une alimentation équilibrée est la première garantie d’une bonne santé de l’organisme. En consommant au quotidien des aliments variés, ayant subi le moins de transformation possible, nous offrons à notre corps les nutriments dont il a besoin pour un fonctionnement optimal. 

Malheureusement dans la majorité des cas notre mode de vie nous fait subir des stress de différentes sources (pollution, tabac, alcool, malbouffe…). 

Dans ces cas-là, l’utilisation de compléments alimentaires à base d’antioxydants peut s’avérer un soutien précieux pour renforcer notre organisme. La rutine, composé végétal antioxydant, fait partie de cette “armoire à pharmacie” végétale...

Présentation générale de la rutine

La rutine, aussi connue sous le nom de rutoside ou encore de sophorine, est un bioflavonoïde, c’est à dire un composé naturel aux propriétés antioxydantes. Le nom de rutine vient de la présence de ce composé dans la rue officinale, un arbrisseau aromatique originaire de la méditerranée. Mais on retrouve la rutine dans plusieurs végétaux.

Les meilleures sources alimentaires de rutine

  • Sophora Japonica,
  • Sarrasin,
  • Câpres,
  • Olives noires,
  • Asperge,
  • Framboise,
  • Cassis,
  • Prunes,
  • Haricot vert,
  • Thé noir,
  • Thé vert,
  • Persil,
  • Rhubarbe,
  • Myrtille,
  • Ginkgo biloba,
  • Coing

Composition et propriétés médicinales de la rutine

Les flavonoïdes sont une famille de molécules naturelles issues du monde végétal. Elles étaient auparavant appelées vitamines P. Aujourd’hui on parle d’action vitaminique P, pour perméabilité capillaire. De quoi s’agit-il ? Pas de notre prochain rendez-vous chez le coiffeur !

La rutine a donc une action vitaminique P, c’est à dire qu’elle contribue à réduire la fragilité et la perméabilité des vaisseaux sanguins. Cette propriété se révèle très utile lorsque l’on souffre d’insuffisance veineuse, de jambes lourdes ou de varices, d’hémorroïdes, de micro angiopathie et également de perte d'acuité visuelle liée à une faiblesse des vaisseaux de la rétine. La rutine vient donc fortifier les vaisseaux sanguins.

Elle est également connue pour son action hémostatique indirecte. Concrètement, cela signifie que la rutine aide à stopper les hémorragies sans pour autant avoir des effets négatifs sur la coagulation sanguine. Elle participe au contrôle général de la circulation sanguine, et permet d’éviter la formation de caillots. De par ses propriétés hémostatiques, elle a par ailleurs une action positive sur les ecchymoses, et lutte efficacement contre les oedèmes, en particulier ceux causés par les varices.

En tant que bioflavonoïde, on ne peut parler de la rutine sans évoquer ses puissantes propriétés antioxydantes. Les antioxydants ont la capacité de piéger les radicaux libres et ainsi de protéger notre organisme des agents polluants qui accélèrent le vieillissement des cellules et favorisent l’apparition de troubles de santé. Les antioxydants ont également une action anti inflammatoire et contribuent à normaliser le taux de cholestérol sanguin, notamment en diminuant le mauvais cholestérol (LDL).

Que dit la science sur les bienfaits de la rutine ?

Une étude sur l’activité antioxydante de la rutine a été réalisée sur des cellules in vitro et a permis de démontrer que ce bioflavonoïde a effectivement un effet positif très puissant dans la lutte contre les radicaux libres, plus efficace que certains antioxydants standards (1) (2). Cette même étude (1) a mis à jour les effets de la rutine sur le mauvais cholestérol. Elle entraîne une inhibition de la peroxydation lipidique à l’origine de l’apparition du mauvais cholestérol. (3)

La découverte des propriétés anti-inflammatoires de la rutine ont quant à elles fait l’objet d’une étude sur des rongeurs souffrant d’arthrose. Des doses quotidiennes de rutine, équivalentes à 80 mg de poids corporel, ont montré l’action inhibitrice significative de cette molécule sur les processus d’inflammation chronique et aiguë (4).


Enfin, la rutine et ses vertus anti cancer ont été étudiées, notamment lors d’un essai clinique portant sur des cellules de leucémie. Dans cette étude, les chercheurs ont pu observer que la consommation de rutine permettait de diminuer de manière significative les différents marqueurs de la leucémie.

De plus, la rutine a eu pour effet une baisse importante du poids de certains organes, comme le foie et la rate, dont le volume a tendance à augmenter de manière morbide dans les cas de leucémie (5) (6).

Certains usages de la rutine n’ont pas encore fait l’objet d’études scientifiques, mais sont cependant mentionnés dans un précis de pharmacologie de référence (7), du docteur Jean Bruneton. Ce dernier préconise la rutine dans les cas de:

  • manifestations fonctionnelles de l’insuffisance veino-lymphatique,
  • traitement symptomatique des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire,
  • traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire,
  • perte d'acuité et troubles du champ visuel d’origine vasculaire.

Posologie et contre-indications de la rutine

A ce jour, on ne connaît pas de recommandations officielles sur les dosages de la rutine. Cependant on peut retrouver des conseils préconisant des prises allant de 500 à 1000 mg de rutine par jour.  

Les effets d’une complémentation en rutine se font généralement sentir après plusieurs semaines d’utilisation. On ne recense pas d’effet secondaire ou indésirable suite à la prise de complément de rutine.

La rutine, un complément peu connu aux puissants bienfaits

Bien qu’encore peu utilisée, la rutine se révèle avoir des effets bénéfiques puissants sur la santé. Elle peut être utilisée sans danger pour aider l’organisme à retrouver une santé optimale, mais aussi pour accompagner positivement certaines pathologies bien précises.

  1. In vitro antioxidant properties of rutin. Jianxiong Yang Juan Guo Jiangfeng Yuan. LWT - Food Science and Technology. Volume 41, Issue 6, July 2008, Pages 1060-1066
  2. Kandaswami C, Middleton E., « Free radical scavenging and antioxidant activity of plant flavonoids. », Adv Exp Med Biol, no 336,‎ 1994, p. 351-76
  3. Synergistic inhibition of low-density lipoprotein oxidation by rutin, γ-terpinene, and ascorbic acid J.Milde E.F.Elstner J.Graßmann
  4. Farmaco. 2001 Sep;56(9):683-7. Anti-inflammatory properties of plant flavonoids. Effects of rutin, quercetin and hesperidin on adjuvant arthritis in rat. Guardia T1, Rotelli AE, Juarez AO, Pelzer LE.
  5. Rutin inhibits the proliferation of murine leukemia WEHI-3 cells in vivo and promotes immune response in vivo. Jing-Pin Lin Jai-Sing Yang Chi-Cheng Lu Jo-Hua Chiang
  6. Carcinogenesis. 1991 Jul;12(7):1193-6. Quercetin and rutin as inhibitors of azoxymethanol-induced colonic neoplasia. Deschner EE1, Ruperto J, Wong G, Newmark HL.
  7. Bruneton, J., Pharmacognosie - Phytochimie, plantes médicinales, 4e éd., revue et augmentée, Paris, Tec & Doc - Éditions médicales internationales, 2009, 1288 p. (ISBN 978-2-7430-1188-8)